Hommage à Eugène Ysaÿe, hommage à la splendeur de l’école belge : tel est le programme du cycle de concerts proposés, à l’Auditorium du Louvre, par la Chapelle musicale Reine Elisabeth. Ainsi est mise en avant la musique de chambre étonnante du grand violoniste liégeois, inspirée, colorée et bien sûr terriblement virtuose, en miroir de celle de Gabriel Fauré – avec laquelle elle entretient des liens plus évidents qu’on ne l’aurait cru.

À ceux qui en doutaient, donc : le talent d’écriture d’Ysaÿe ne s’est pas cantonné aux seules Sonates pour violon seul. La juxtaposition judicieuse de la Sonate pour deux violons et du premier mouvement du Trio « Le Londres », une adaptation de cette même sonate (que la Reine Elisabeth elle-même aurait jugée trop difficile !), met en lumière une écriture véritablement orchestrale malgré l’absence de basse. L’usage systématique des doubles cordes et la richesse des harmonies, parfaitement servies par la justesse sans faille des deux jeunes violonistes, Vladyslava Luchenko et Jane (Hyeonjin) Cho, puis de l’altiste Miguel da Silva, parvient à donner l’illusion du quatuor à cordes, évoquant déjà le quintette de Fauré qui suivra.

Roxy Femme Sur Pas Wxpkztoiu Rakuten Ou Cher D'occasion Chaussures XiwTPZuOk

Si le premier mouvement de la sonate met en lumière deux timbres parfaitement homogènes, qui se mêlent jusqu’à devenir inextricables, celui du trio bénéficie d’une profondeur supplémentaire dans le son : le legato sans accroc et le vibrato continu de Miguel da Silva démontrent la valeur ajoutée de l’alto. La technique des deux violonistes éblouit tout autant : chambristes accomplies, elles synchronisent parfaitement chaque accent, et déploient une énergie phénoménale qui accompagne les élans qu’Ysaÿe aimait insuffler à ses partitions. Mais il faudra attendre le deuxième mouvement, « Allegretto poco lento », pour entendre de longues phrases et de réels contrastes – comme ces fins de phrase pianissimo senza Roxy Femme Sur Pas Wxpkztoiu Rakuten Ou Cher D'occasion Chaussures XiwTPZuOkvibrato qui semblent s’éteindre de mort naturelle. Les timbres demeurent purs, malgré l’usage de la sourdine, et soulignent avec finesse les nombreuses gammes par tons qui rappellent Debussy. Quel contraste avec le thème sur la corde de sol, exultant, du finale ! Les nuances peu contrastées de la partition et son écriture plus classique n’entravent pas la tonicité des musiciennes, qui s’appliquent cette fois à incarner les élans rageurs des traits ou l’espièglerie des passages piqués, comme les changements d’harmonie, toujours inattendus. Cette incroyable aisance culmine dans la conclusion, surenchère technique qui mêle accords de quatre sons et trilles en octave, difficultés assumées avec brio par les interprètes.

Après cette débauche de brillance et de virtuosité, c’est avec soulagement que l’on accueille les doux arpèges de piano et le solo de violon, peu timbré, peu vibré, qui ouvrent le Quintette avec piano de Fauré. Les phrases du quatuor, ici particulièrement rageuses, puis les thèmes passionnés de chaque instrument répondent à un piano aux aigus joliment perlés, qui observe avec finesse les moindres couleurs de la partition. Les unissons de l’« Adagio » sont l’occasion d’admirer une justesse toujours impeccable mais surtout l’immense énergie qui sous-tendait déjà l’interprétation des œuvres d’Ysaÿe, et qui rend la mélodie centrale, qui revient sans cesse, véritablement obsédante. Si les cordes s’aventurent rarement dans des nuances plus douces, Jonathan Fournel, au piano, peu gâté par l’écriture de Fauré qui se contente souvent de lui faire doubler le violoncelle puissant de Riana Anthony, sait chanter avec délicatesse ses mélodies simples, avec une telle spontanéité qu’elles semblent improvisées. De candide, il se fait pétillant dans un finale emporté, occasion de savourer à nouveau la parfaite uniformité des attaques des cordes et la synchronisation de leurs traits. Si l’on peut déplorer un certain manque de contraste dans les nuances – restant dans un forte général – et des timbres un peu trop uniformes sur l’ensemble du mouvement, cela ne saurait ternir ce Quintette incarné avec ferveur, belle démonstration du talent de chambristes des interprètes.

Jonathan Fournel
© DR

Portées par la conviction et l’énergie de ces jeunes solistes, les œuvres de Fauré et d’Ysaÿe semblent plus proches que jamais : pari réussi donc pour la Chapelle musicale Reine Elisabeth, qui donne envie de redécouvrir l’immense violoniste et le souffle inextinguible qui habite ses œuvres.

****1
Sirius Stars 12296801 Atlantic Chaussures Baskets Homme 0wnOPX8k